Connexion

 

 

Lettre pastOrale du père Philippe Chomat :

 

 

Quelle suite donner à l’année missionnaire ?

 

 

Peu nombreux sont ceux qui n’en n’ont pas entendu parler !

Du mois de septembre 2016 jusqu’au mois de mai 2017 nombreuses et diverses ont été les propositions. Chacun a, je l’espère, pu s’y retrouver.

Voici ce que j’en retire :

OSER S’AFFIRMER CHRETIEN, OSER ALLER A LA RENCONTRE.

Cette mission n’est pas une fin en soi. Elle doit nous servir de tremplin afin de poursuivre sur la lancée. Quand je pense qu’elle a mis en route des personnes et qu’elle a donné à certains une expérience de la visite en osant sortir de soi et exprimer sa foi chrétienne ! Ceux qui ont pu faire cette expérience sont revenus agréablement surpris. Cela nous a soudés dans la joie du dépassement et unis dans des liens des plus fraternels.

Cette mission nous a fait entrer dans une nouvelle dynamique. Nous pourrons ainsi mieux fédérer nos ressources et mettre davantage en œuvre nos potentialités.

 

L’ESPRIT SAINT AGIT DANS LES CŒURS HIER COMME AUJOURD’HUI.

Notre regard sur les années qui viennent n’est plus le même, il nous fait voir un avenir plus radieux, plus confiant grâce à Dieu et au travail de l’Esprit Saint ! Car nous l’avons bien perçu, entre autre, lors de la soirée témoignages et miséricorde à Maclas le 19 mai dernier. Il est bien là, à l’œuvre et retourne nos cœurs.

 

UNE EQUIPE POUR UNE FORCE DE PROPOSITIONS.

J’ai pris conscience qu’il ne faut pas se laisser enfermer dans ce que nous appelons le quotidien, la routine paroissiale mais dégager du temps, comme des personnes, pour penser, avec la grâce de Dieu, une pastorale qui va de l’avant. Ne pas avoir peur d’  « avancer au large » !

Quelques uns sont déjà partants et de fait, une équipe vient de se reconstituer. Mais la moisson est abondante et, cette équipe est, bien sur, ouverte à tous. Vous serez les bienvenus.

 

CHACUN EST IMPORTANT DANS CE QU’IL FAIT.

Je vous prie de vouloir bien m’excuser si certains d’entre vous se sont sentis dévalorisés !

Je ne tiens pas à faire croire que ceux qui n’entrent pas dans ce type de mission sont moins bons :

  • D’abord, notre paroisse ne part pas de rien. En effet, bien des choses se vivaient avant et se vivent comme de très belles initiatives ou propositions !

  • Et puis, parfois dans l’ombre, plus d’un d’entre vous est au ervice de la mission suivant ses engagements et ses implications en Eglise ou dans le monde. Chacun a pris sa place en fonction de ses talents. La moindre petite pierre apportée à l’édifice est des plus importantes. Le principal est que chacun soit à sa place ou trouve sa juste place comme chrétien.

 

DES PAROISSIENS EN FRATERNITE.

Poursuivons nos efforts pour être des communautés plus rayonnantes de charité, des communautés plus fraternelles. C’est déjà le rôle des Fraternités locales missionnaires dont les mises en place par villages sont à poursuivre.

LA PIETE POPULAIRE.

La Vierge pèlerine a déplacée beaucoup de monde et, avec quelle ferveur ! Expression de foi à ne pas négliger et à poursuivre de différentes manières.

 

RIEN SANS PRIERE QUI NOUS UNIT AU CHRIST.

Pour ne pas tomber dans l’activisme ou faire sans Celui qui nous envoie, tout doit prendre sa source dans la prière : une prière communautaire. Cette prière, dans le souffle de l’Esprit Saint, doit être une prière de louange, de contemplation comme nous l’avons vu et goûté avec l’équipe missionnaire de Lyon sur notre paroisse (E.M.I). A vrai dire, nous le pouvons et nous en avons les moyens. Elle fera de nous une communauté fraternelle, habitée par le Christ Jésus, notre Maître et Seigneur : « Le chemin, la vérité et la vie ».

Dans ce monde en pleine mutation, des temps spirituels et des formations seront pour nous de bonnes bases et un phare pour d’autres !

 

 

Sans compter tout ce qui se vit habituellement sur notre paroisse, voici quelques projets pour cette année scolaire 2017-2018 :

 

  • Une prière de louange régulière (1 fois par mois). La première sera le vendredi 13 octobre 20h-21h à l’église de St Pierre de Bœuf. (Date de la fin des apparitions de la Vierge Marie aux enfants de Fatima).

  • Ramassage de jouets le samedi 9 décembre à la cure de Chavanay et sur le parvis de l’église St J-Baptiste à Pélussin de 10h à 13h.

  • Les visites à domicile avec un suivi. Les samedis 2 septembre ; 25 novembre (proche de Noël) et 24 mars (proche de Pâques).

  • Crèche vivante (place des Croix) à la veillée de Noël église St Jean Baptiste.

  • Concours de belote en janvier ou février 2018.

  • Dimanche 13 mai 2018 (week-end Ascension) à St Pierre. Nous marquerons l'anniversaire des canonisations (des 2 enfants de Fatima) et de la semaine missionnaire dite : « portes ouvertes ». Les familles portugaises feront un grand barbecue aux spécialités de leur pays. Puis, dans l’après midi, nous aurons un jeu de l’oie géant.

 

Projets à réaliser :

  • La place des mouvements de jeunes et d’adultes.

  • Notre paroisse doit mettre en place une diaconie paroissiale à voir avec le Secours Catholique.

  • Renforcer nos liens avec les écoles catholiques.

  • Une bienveillance auprès des chrétiens qui ont demandé un service à l’Eglise (par le catéchisme, baptême, mariage, funérailles).

  • Veillée témoignage-miséricorde en carême.

  • Des temps conviviaux.

 

 

Voici, chers amis, des jours bien prometteurs, bien à vous,

père Philippe Votre curé

 

Ce 8 septembre 2017 Fête de la Nativité de la Vierge Marie.

Comme nous le disait la communauté des frères Maristes : « Chez nous, Marie a tout fait » ! Restons des enfants à son écoute et laissons la veiller sur nos communautés et notre paroisse.