Connexion

    

APPARITIONS DE NOTRE DAME à FATIMA

Fatima est une petite ville portugaise à consonance musulmane pour avoir pris le prénom d'une jeune-fille mauresque convertie au catholicisme au 12ème siècle. C'est aussi le prénom d'une fille de Mahomet.

 

I récit factuel des apparitions

 

Ce 13 mai 1917 est une date peu ordinaire : la guerre fait rage et durera encore une année, la révolution russe est en marche.

Au Portugal, 3 enfants d'une même famille, François et Jacinthe Marto, et leur cousine Lucie dos Santos, respectivement 9, 7 et 10 ans, disent avoir vu des apparitions, tout d'abord d'un ange, 3 fois en 1915 et 3 fois en 1916, puis de Marie, 6 fois en 1917.

 

 

Les apparitions de l'ange, dont les dates exactes ne sont pas connues, ne s’accompagnent d'aucun message, mais il leur apprend une prière pour le salut des pêcheurs et lors de la toute dernière a lieu une communion mystique : Pain de Vie pour Lucie, Précieux Sang pour Jacinthe et François. Lucie expliquera ultérieurement cette différence : appelée à vivre très longtemps, elle recevait la force de l'hostie, Jacinthe et François, appelés à mourir jeunes voyaient préfiguré leur sacrifice.

 

Les apparitions de Marie :

 

13 mai : l'apparition annonce qu'elle viendra tous les 13 du mois et demande :- Récitez le chapelet tous les jours afin d'obtenir la paix pour le monde et la fin de la guerre. François voit sans entendre, Jacinthe entend mais n'ose pas parler, Lucie entend et dialogue.

Les enfants ne sont pas crus, ni par leur parents, ni par le curé qui envoie un rapport négatif à son évêque.

 

13 juin : un peu de monde car date annoncée le 13 mai,

Je veux que vous veniez le 13 du mois prochain ; que vous disiez le chapelet tous les jours et que vous appreniez à lire. Ensuite, je vous dirai ce que je veux. Annonce du décès précoce de Jacinthe et François, et de la vie plus longue de Lucie (qui reçoit l'ordre d'apprendre à lire pour transmettre le message).

Seuls les enfants ont vu l'apparition, juste au dessus d'un chêne-liège, mais les assistants ont vu les rameaux de l'arbre se courber « sous le poids » et se redresser à la fin.

 

13 juillet : 4 à 5000 personnes « Je veux que vous veniez ici le 13 du mois qui vient ; que vous continuiez à réciter le chapelet tous les jours en l'honneur de Notre-Dame du Rosaire, pour obtenir la paix du monde et la fin de la guerre, parce qu'Elle seule pourra vous secourir »
Lucie : « Je voudrais Vous demander de nous dire qui Vous êtes, et de faire un miracle afin que tout le monde croit que Votre Grâce nous apparaît ».
« Continuez à venir ici tous les mois. En octobre, je vous dirai qui Je suis, ce que Je veux, et Je ferai un miracle que tous pourront voir pour croire.

Suit une vision effrayante de l'enfer.

La guerre va finir, mais si l'on ne cesse d'offenser Dieu, sous le règne de Pie XI commencera une pire encore. Quand vous verrez une nuit illuminée par une lumière inconnue, sachez que c'est le grand signe que Dieu vous donne qu'Il va punir le monde de ses crimes, par le moyen de la guerre, de la famine et des persécutions contre l'Eglise et le Saint-Père.
Pour empêcher cela, je viendrai demander la consécration de la Russie à mon Coeur Immaculé et la communion réparatrice des premiers samedis du mois. Si l'on écoute mes demandes, la Russie se convertira et l'on aura la paix ; sinon, elle répandra ses erreurs à travers le monde, provoquant des guerres et des persécutions contre l'Eglise.

 

13 août : les enfants sont interceptés et emprisonnés par un administrateur anticlérical et violent qui les menace de mort et va jusqu'à affirmer à Lucie et Jacinthe que Francesco a déjà été exécuté par le feu, et que leur tour va suivre ! Héroïquement, soutenus par la prière, ils ne cèdent pas et sont libérés le 15. Ils n'ont donc pas pu se rendre sur le lieu des apparitions.

Néanmoins, le 13 août, à la Cova da Iria, où il y avait environ 18000 personnes, un phénomène surnaturel est bien survenu : Un tonnerre se fait entendre, puis le reflet d'une lumière apparait, et aussitôt la foule voit un petit nuage qui plane quelques instants au-dessus du chêne-vert, puis s'élève vers le ciel et disparait. Alors apparait un arc en ciel à hauteur d'homme, colorisant toute la nature de belles couleurs. Notre-Dame est donc, visiblement, bien venue ce 13 août 1917.

 

19 août : Nouvelle apparition, imprévue celle-ci : - « Je veux que vous continuiez d'aller à la Cova da Iria le 13, et que vous continuiez à réciter le chapelet tous les jours. Le dernier mois, je ferai le miracle afin que tous croient. S'ils ne vous avaient pas emprisonnés en ville, le miracle aurait été plus connu. Saint Joseph viendra avec l'Enfant-Jésus pour donner la paix au monde. Notre Seigneur viendra bénir le peuple. Viendra aussi Notre-Dame du Rosaire et Notre Dame des Douleurs. »

- « Je voudrais vous demander la guérison de quelques malades », demanda Lucie.
- « Oui, j'en guérirai certains dans l'année ; puis, prenant un air triste, elle ajouta : « Priez, priez beaucoup et faîtes des sacrifices pour les pécheurs, car beaucoup d'âmes vont en enfer parce qu'elles n'ont personne qui se sacrifie et prie pour elles. »

 

13 septembre : 25 à 30000 personnes. « Continuez à dire le chapelet afin d'obtenir la fin de la guerre. En octobre, Notre Seigneur viendra, ainsi que Notre-Dame des Douleurs, Notre-Dame du Carmel et saint Joseph avec l'Enfant-Jésus ; Il bénira le monde. »

 

13 octobre : le 13 octobre, malgré la pluie, la foule était au nombre de 50 000 à 60 000 personnes !. Certains étaient venus de très loin pour assister au miracle promis. Parmi cette masse, des incroyants étaient eux aussi là, prêts à intervenir en cas d'absence du miracle annoncé par Notre-Dame.

 

« Je veux te dire que l'on fasse ici une chapelle en mon honneur. Je suis Notre-Dame du Rosaire. Que l'on continue toujours à réciter le chapelet tous les jours. La guerre va finir et les militaires rentreront bientôt chez eux. »...

 

Pendant qu'Elle s'entretenait avec la petite voyante, la foule vit par trois fois se former autour du chêne une nuée, qui, ensuite, s'éleva dans l'air pour finalement disparaître.

Pendant que Notre-Dame s'élevait, le reflet de la lumière qui se dégageait d'Elle se projeta sur le soleil. C'est à ce moment que la foule put contempler la danse du soleil : la pluie cessa soudainement et les nuages se dispersèrent brusquement, laissant apparaître un ciel clair. La foule put alors regarder directement le soleil sans risque de se brûler les yeux ni sans être aucunement incommodé. Devant ce si grand miracle, défiant toutes les lois de la nature, il y avait un grand silence. L'astre se mit à trembler avec des mouvements brusques, puis il tourna sur lui-même à une vitesse vertigineuse, en lançant des gerbes de lumière de toutes les couleurs de l'arc-en-ciel. Il semblait s'approcher de la terre, au point que la foule s'en inquiéta. En effet, le soleil, conservant son mouvement rapide de rotation, paraissait brusquement se détacher du ciel et avancer en zigzaguant sur la foule. Ce fut un instant si terrible que plusieurs personnes s'évanouirent, mais finalement il s'arrêta au grand soulagement de tous.
À la stupéfaction générale, la foule put constater que les vêtements, trempés par la pluie quelques minutes auparavant, étaient complètement secs !

Ce phénomène qu'aucun observatoire astronomique n'a enregistré, et qui n'a pu être, par conséquent, un phénomène naturel, des personnes de toutes les conditions et de toutes classes sociales l'ont constaté, des incroyants comme des croyants. Les journalistes des principaux quotidiens du Portugal l'ont vu et raconté. Même des personnes qui se trouvaient à plusieurs kilomètres de Fatima en ont été témoins, ce qui détruit l'hypothèse d'une illusion d'optique ou de l'hallucination collective.

Pendant les dix minutes où la foule contemplait ce miracle cosmique, les trois petits voyants purent admirer, près du soleil,

LA VISION DE LA SAINTE FAMILLE : À coté du soleil apparut saint Joseph avec l'Enfant-Jésus et Notre-Dame, vêtue de blanc avec un manteau bleu. Saint Joseph et l'Enfant-Jésus semblaient bénir le monde, avec des gestes qu'ils faisaient de la main, en forme de Croix.

Lucie seule vit la seconde et la troisième vision :

LA VISION DE NOTRE-DAME DES DOULEURS : Après la première vision ci-dessus, les enfants virent Notre Seigneur Jésus-Christ et Notre-Dame des 7 Douleurs. Notre Seigneur semblait bénir le monde.

LA VISION DE NOTRE-DAME DU MONT-CARMEL : dans cette dernière vision, Notre-Dame apparut seule sous l'aspect de Notre-Dame du Carmel.

13 mai 1917 (photos d'époque)

II    et ensuite :

 

François et Jacinthe Marto, meurent en 1919 et 1920 de la grippe espagnole.

L'Eglise reconnaît officiellement les apparitions en 1930

Le 13 mai 1981, attentat place St Pierre : l'assassin a tire 3 balles à très courte distance, puis son arme s'enraye. La survie du pape était dans ces conditions humainement peu probable. Se réveillant à l'hôpital Gemelli, le pape demande que lui soit apportée l'enveloppe du 3ième secret, qu'il n'avait pas lu (contrairement à Paul VI et Jean XXIII, qui avaient tous deux décidé ne pas en publier le contenu).

Jean-Paul II se rend à Fatima le 13 mai 1982 pour remercier Marie de sa protection, et offre une des balles reçues, qui est depuis sertie dans la couronne de la statue.

Jean-Paul II et soeur Lucie

François et Jacinthe sont béatifiés le 13 mai 2000 par le pape Jean-Paul II.

Lucie Dos Santos, après de bonnes études en 1920 et suivantes, devenue carmelite à Coimbra, y décède en 2005 à l'âge de 97 ans. Son procès en béatification est en cours.

 

 

13 mai 2017 le pape François se rend à Fatima pour le centenaire et canonise Jacinthe et François.

 

III l'essentiel du message :

 

Ces apparitions sont les plus prophétiques qui soient, au sens courant du terme :

en cette année 1917, la Vierge Marie annonce la fin de la guerre de 14-18, la survenue « durant le pontificat de Pie XI d'une nouvelle guerre pire encore » qui sera annoncée par une lueur particulière (une aurore boréale a été vue dans toute l'Europe dans la nuit du 25 janvier 1938), elle annonce aussi que la Russie va répandre les erreurs du communisme sur le monde (les suites de la révolution d'octobre 1917), que le Saint Père aura beaucoup à souffrir (à rapprocher l'attentat du 13 mai 1981?).Elle annonce aussi que « la bataille finale entre le Seigneur et le royaume de Satan concernera le mariage et la famille. »

 

Marie répète aux enfants la nécessité de prier pour infléchir les événements, obtenir la conversion et le salut des pêcheurs. Elle renouvelle à chaque apparition sa demande de dire le chapelet tous les jours.

 

"... à la fin mon coeur immaculé triomphera."

 

 

 

 

IV quelques références :

 

 

 

site officiel du sanctuaire de Fatima

 

wikipedia : Apparitions de Fatima

 

 

Vatican : Congrégation pour la Doctrine de la Foi